Dernière mise à jour le 17 février 2015

Le billet de Clé

Accueil

Le Billet de Clé
Clé s’adapte à un public de plus en plus diversifié.

 

 

 

Qu’ont en commun : un chef d’équipe arrêté dans sa progression professionnelle par sa mauvaise maîtrise de l’écrit, une femme de ménage qui ne peut pas lire les consignes de travail laissées par son employeur, un étudiant qui accumule gravement les fautes de français dans ses écrits, une mère de famille qui a renoncé à lire des histoires le soir à ses enfants, un jeune qui ne peut passer le permis car il comprend mal les questionnaires et le vocabulaire liés au code de la route ?
 

Il s’agit là d’autant de situations qui reflètent la diversification du public souffrant d’illettrisme, mais aussi de difficultés lourdes avec la langue – en orthographe, grammaire, rédaction ; réalité à laquelle l’association Clé, comme bien d’autres, se voit confrontée depuis quelques années. Car si ces personnes ont été scolarisées à un moment de leur vie, toutes souffrent à des degrés divers de difficultés suffisantes pour freiner leur parcours et leur autonomie dans un environnement où la place de l’écrit ne cesse de gagner en importance.
 
Afin de proposer des solutions répondant à ces situations diverses, Clé s’engage dans de nouvelles actions, complémentaires de celles que nous avons mises en œuvre depuis des années : formation individuelle et nombreux ateliers thématiques… Ces actions proposées à partir de 2015-16 offrent un accompagnement adapté aux différentes formes que revêt aujourd’hui l’illettrisme mais aussi la maîtrise insuffisante de la langue.
 
Le projet « Comprendre le Code de la Route », en partenariat avec une auto-école ermontoise, doit permettre à des personnes de tous âges de passer leur permis en maîtrisant le volet écrit de l’épreuve (vocabulaire technique, compréhension des situations propres à la conduite etc.).
 
Le programme de formation « RAN MASAP » (Remise à niveau pour les métiers d’aide-soignant ou d’auxiliaire de vie) avec un partenariat en préparation avec l’IFAS (Institut de formation pour les aides soignants) de l’Hôpital d’Eaubonne, a pour objectif la remise à niveau de personnes intéressées par le métier d’aide soignant(e) ou d’auxiliaire de puériculture, mais n’ayant pas le niveau requis pour suivre la classe préparatoire à l’école.
 
Le stage de remise à niveau en orthographe s’appuie sur le « Projet Voltaire », le service en ligne d’entraînement à l’orthographe. Proposé à des jeunes en fin d’études ou à des salariés en difficulté, ce stage tient compte de l’exigence croissante des entreprises dans le domaine de l’écrit, lors des tests de recrutement, mais aussi comme vecteur de leur image à l’extérieur.

 
 
Clé – Octobre 2015