Qu’est ce que l’illettrisme ?

Accueil

Accueil: Qu’est-ce que l’illettrisme ?

 
Illettrisme et analphabétisme  recouvrent souvent le même sens dans les esprits. Il faut cependant bien distinguer l’un et l’autre de ces termes.

Les définitions anciennes données par les dictionnaires usuels pour illettré  et analphabète sont les mêmes : « Qui ne sait ni lire, ni écrire ».

Dans les années 1980, sur l’initiative des mouvements associatifs tels qu’ATD Quart Monde, les définitions d’analphabète et d’illettré se sont différenciées.

Illettré : Personne ayant appris à lire et à écrire mais qui, pour des raisons diverses, n’a pas acquis l’apprentissage ou en a complètement perdu la pratique.

Analphabète : Qui n’a jamais été confronté à l’enseignement de l’écriture et de la lecture dans sa langue d’origine.

« C’est vivre en situation de grande exclusion que de se trouver, alors que l’on a été scolarisé en France, dans l’incapacité de faire un chèque, de lire un plan, un panneau indicateur, un nom de rue ou de station, de retirer seul de l’argent à un distributeur automatique, de lire des consignes de sécurité, d’écrire une liste de courses, de lire le bulletin scolaire de son enfant.  Cette situation très difficile, que l’on cherche le plus souvent à cacher de peur d’être stigmatisé, est l’un des facteurs qui concourent aux situations d’exclusion ».

En 2004-2005, une enquête portant sur la population française âgée de 18 à 65 ans ayant été scolarisée en France (soit environ 40 millions de personnes) a montré que un peu plus de 9%, soit près de 4 millions de personnes sont en situation d’illettrisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.